[Interview] Il a eu son DCG en candidat libre et partage ses conseils

10 ans après ses études initiales d’éco-maths, Seddik se voyait mal retourner à l’école auprès d’autres élèves qui avaient 10 ans de moins que lui. Aussi, pour s’éviter toute perturbation (on connaît bien la vie étudiante) il a choisi de se former à distance. À 29 ans, il tombe par hasard sur l’EFC et c’est en échangeant avec une conseillère d’étude que sa volonté de reprendre un cursus assez difficile, le DCG à distance, s’est clairement intégré dans son projet professionnel.

Trois ans plus tard, en août 2019, il obtient son DCG et accepte de partager ses conseils et ses astuces au travers de cette interview.

[EFC] Vous avez obtenu votre DCG en passant 3 UE la première année, 5 la deuxième puis 5 autres la 3eme année, pourtant, vous n’avez pas rendu beaucoup de devoirs aux professeurs… Quelle était votre méthode du coup ?

[Seddik] Alors je vais vous parler honnêtement, ma méthode d’apprentissage m’est très personnelle. Si je m’intéresse à un sujet, il faut que je le comprenne dans son ensemble. Et disons que j’utilisais beaucoup les cours, mais je ne rendais pas de devoir.
Les devoirs qu’on peut vous rendre sont pertinents pour savoir si on a bien compris et qu’on a acquis les connaissances et les compétences. Mais pour moi, rendre les devoirs c’était une perte de temps.

Les examens du DCG sont très difficiles, alors pour chaque matière, je prenais les annales des 5 dernières années, je regardais les sujets prioritaires sur lesquels il fallait que je me penche et ensuite je commençais à étudier.
Dans les annales, on remarque bien qu’ils nous demandent de nous servir de nos têtes, les connaissances, ça ne suffit pas pour un diplôme comme ça. Par exemple, j’ai été très surpris de ma note en contrôle de gestion. Je pensais avoir 7 ou 8, j’ai eu 10,5, parce que je pense que justement, j’ai fait des erreurs, mais au-delà de mes erreurs, ils ont mis en avant mon raisonnement.

Il faut comprendre à quoi sert chaque matière, tout sert à quelque chose et une fois qu’on a compris ça, on réussit mieux aux épreuves.

Pour en revenir à vos devoirs, il y a en a énormément à rendre, j’ai considéré que je n’avais pas le temps pour ça. Après ça dépend des personnes. Si une personne a 3-4 épreuves à présenter, il vaut mieux qu’elle suive votre cursus tranquillement, pas à pas, qu’elle performe dans la matière et qu’elle s’y fasse. Mais moi, les deux dernières années j’ai présenté 10 UE ! Si je devais rendre les devoirs, je n’aurai pas eu le temps. Après c’est très personnel, je ne dis pas que ce qui a marché pour moi peut marcher pour d’autres.

Alors pourquoi vous êtes-vous inscrit dans un centre de formation si vous pouviez faire qu’avec les annales ? Quels avantages d’être dans une école ?

La première année, j’ai apprécié avoir accès à vos contenus, notamment le e-learning qui est d’un très très haut niveau. Ce qui est dispensé en anglais, financier, compta et commercial c’est pas de la blague, ça m’a beaucoup servi. Ils sont très bien faits.

C’est après la 1ere année, que je me suis détaché des cours pour aller voir d’autres contenus que je vous donnerai en fin d’interview.
Mais si je devais juger de la qualité des cours du DCG de l’EFC, comme l’intro au droit, je dirais qu’ils sont très bien, bien expliqués et denses.

Et est-ce que vous avez gardé un contact avec les professeurs ?

Ah oui oui, surtout avec M. Lassara. Je me suis permis de beaucoup le déranger. J’ai senti, au-delà de la matière, qu’il s’intéressait à mon projet, qu’il n’hésitait pas à me donner des conseils, etc.. Pour mon stage, je l’ai pris comme tuteur, il m’a suivi et très bien conseillé.

Avec M. Lassara, on plaisantait aussi assez facilement, il m’a conseillé clairement, il m’a été d’une grande aide, toujours très judicieux. Je lui en suis très reconnaissant.

Il faut écouter les professionnels du secteur et les professeurs de l’école c’est très important.

Pour les révisions, est-ce que vous avez des conseils à donner ?

La 1ere année, il faut bâtir un plan d’étude clair. Et il ne faut pas passer 10 matières en 2 sessions ! J’ai été fou de faire ça, c’est beaucoup, mais j’avais eu des points d’avance donc ça a été.

examen DCG You can do it

Pour avoir une bonne base, je conseillerais de passer les intros au début : intro droit, intro compta, économie et aussi l’UE où on est le plus doué pour avoir des points d’avance.
Je dirais d’essayer de passer 4 UE la 1ere année, puis 4 autres, puis les 5 dernières en 3eme année.
La première année, il faut en valider 4, c’est primordial, et essayer d’avoir des notes au-dessus de 12 ! S’ils ne sont pas trop coquins dans les sujets, c’est largement faisable, surtout dans les intros.

Je conseillerais aussi de regarder les moyennes générales des autres années parce que les difficultés qu’ont rencontré les gens, vous les rencontrerez surement aussi. Donc à ce niveau-là, essayez d’équilibrer les années. Par exemple, ne pas passer Contrôle de gestion et Droit social la même année. Ce sont les matières où les moyennes sont les plus faibles.

Vous aviez quel rythme de travail ?

Je menais mes activités, mais c’était vraiment à la marge, car quand ils disent qu’il faut 200 heures pour maîtriser une matière, ce n’est pas superficiel. Pour les 13 UE du DCG, il faut au moins compter 2000-2500 heures de travail ! Pour m’organiser, j’ai la chance de vivre seul, de ne pas avoir d’enfants… Donc je bossais tous les jours, minimum 5 à 6 heures par jour.

Aussi j’ai compris que je préférais faire matière après matière. Je me donnais environ deux mois par matière puis je laissais de côté jusqu’au moment des révisions, sauf si je sentais que je n’étais pas à l’aise. Par exemple contrôle de gestion j’ai été plus proche des 3 mois que 2 mois. À l’inverse en management, j’y ai passé moins de temps.
Et les révisions, je les commençais un mois avant les examens.

Pourquoi vous avez passé moins de temps sur le management ?

Parce qu’il suffit de se servir de sa tête ! C’est très, très important. Il faut être un peu filou, comprendre ce qu’on attend de nous et à quoi servent les outils qu’on nous présente. Des fois, même si vous ne comprenez pas pleinement comment utiliser l’outil, au moins vous voyez son but et si vous raisonnez un peu, vous comprenez ce qu’ils vous demandent.

Pour vous, l’important n’est pas de connaître par cœur, mais de connaître la logique ?

Oui exactement. Il faut comprendre ce qu’on attend de vous.
Je vais vous donner un exemple concret, en management on vous présente plus de 30 auteurs, et bonjour le nombre de théories !! Si vous vouliez tout apprendre par cœur, il fallait faire du management. [rire] Révisions DCG, apprendre par coeur
Pour le DCG, ce qu’on nous demande ce n’est pas ça. Ce qu’on nous demande c’est de retenir quelques idées par auteur, de les comprendre dans leur ensemble, et de pouvoir les inscrire ensuite dans des raisonnements.

Ah et j’ai un autre conseil, soignez les copies. Vous aurez deux points en plus rien que pour l’orthographe et une copie soignée ! Ça joue hein, il faut les prendre !!

Et surtout, il ne faut pas prendre les correcteurs pour des nouilles, ils connaissent mieux leur sujet que nous, alors n’essayez pas de les balader en feignant une compréhension douteuse… Mon papa était prof à la fac donc j’ai eu des conseils à ce niveau-là.

Moi quand je ne sais vraiment pas, je ne fais pas l’exercice. Je sais que c’est mieux, parce que le correcteur se dira derrière, “ce qu’il savait, il le savait très bien et il le maîtrise…”.

Un correcteur a des dizaines et des dizaines de copies à corriger : facilitez-lui la tâche et inconsciemment, d’une manière ou d’une autre il vous le rendra.

Est-ce que vous avez pris des congés ou fait des pauses longues ?

Alors je fais beaucoup de sport donc c’était un bon défouloir, mais niveau congés… pas vraiment, je prenais des jours, mais… il ne faut pas s’attendre à un petit rythme quand on prépare ce diplôme.

Après il faut savoir s’écouter, des fois, quand on ne peut plus, on ne peut plus et une pause sera plus productive que de s’acharner.

Vous avez tout à fait raison. Et il ne faut pas aller aux examens épuisé ! 3 jours avant les examens il ne faut plus rien lire. Bon vous pouvez, un petit peu, mais pas plus d’une heure par jour. Ce qu’on lit la journée on l’assimile la nuit. Donc à un moment, si on passe de mauvaises nuits et de mauvaises journées on n’apprend pas grand-chose.

Arreter de réviser avant l'examen DCG

Il faut s’écouter vous avez raison. Et il faut aussi bien s’entourer et parler de ses problèmes, que ce soit avec son école ou ses proches.
J’ai beaucoup plus douté que mes proches et ils m’ont toujours dit “tu vas y arriver, t’es sérieux, tu bosses, il n’y a pas de raison…”. Et ça, c’est important, on a ses petites voix rassurantes en tête quand on va aux examens.

Y a-t-il des choses que vous auriez fait autrement ?

Mon erreur, ça a été de mal me renseigner sur les formalités du stage. Il faut savoir que les cabinets aiment bien vous prendre l’été. Le faire comme moi, à la dernière minute, je ne recommande pas.

Avec le recul, je changerai aussi l’ordre dans lequel j’ai passé mes UE du DCG. Passer 3 grosses épreuves la même année, c’était très dur. J’ai réussi, mais c’était compliqué.

Donc vous conseillez de mixer des matières compliquées du DCG avec des matières qu’on trouve plus accessibles ?

Oui, sans perdre de vue le lien qu’elles ont entre elles. Par exemple, contrôle gestion, économie, financement d’entreprise et comptabilité, ces 4 matières là, c’est important de comprendre quels sont les liens. Si vous les comprenez bien, vous êtes déjà un peu dans la réflexion du DSCG vous serez beaucoup plus à l’aise.

Encore une fois, on peut se rendre les choses plus évidentes, mais il n’y aura rien de facile.

Il faut sortir le bleu de chauffe, comme on dit ! Alors n’hésitez pas à aller voir un prof qui vous aidera à bâtir le meilleur plan d’étude possible pour votre projet et vos objectifs.

Merci Seddik ! Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ?

Réussir le DSCG en alternance !

 

Les ressources supplémentaires conseillées par Seddik :

  • www.compta-facile.com
  • www.legifrance.gouv.fr
  • www.comptazine.fr
  • bfmbusiness.bfmtv.com
  • www.theguardian.com/international
  • www.compta-online.com
  • http://crcf.ac-grenoble.fr/index.php?tg=articles&topics=100&new=0&newc=0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *