[Interview] Réussir sa formation à distance quand on manque de confiance en soi

Isabelle, quarante ans et maman d’une petite fille a débuté un BTS Assistant(e) de Gestion à l’EFC, il y a 3 ans, lorsqu’elle était enceinte. Oui, un BTS dure généralement 2 ans, en présentiel, mais à l’EFC, vous pouvez le faire en 4 ans, justement pour pouvoir adapter votre organisation à votre vie pro et perso. Aujourd’hui, Isabelle poursuit ses études et a atteint plus de 80 % de son objectif avec brio ! Nous avions été touchés par sa participation à un de nos concours sur Facebook, alors nous lui avons demandé une interview pour partager son expérience et ses méthodes de révisions.

Merci Isabelle pour cette interview et bonne lecture à tous.

[EFC] Bonjour Isabelle, alors commençons par en apprendre un peu plus sur vous, quel est votre parcours ?

[Isabelle] J’ai un parcours assez éclectique, un bac littéraire option musique, un séjour de cinq années en Angleterre gratifié d’un Bachelor en communication agrémenté d’autres petits diplômes d’anglais et bureautique / PAO et quelques expériences en vente.

Retour en France à Bordeaux où j’ai traversé une dépression liée à un choc des cultures : impossible de percer dans la communication avec mon diplôme étranger dans un secteur tout sauf connu à cette époque, et alors là où je pensais posséder un atout avec mes compétences linguistiques, j’ai reçu des réflexions et des moqueries qui m’ont désintégrée.

Il est vrai que j’ai (j’avais, car il y a de plus en plus de gens comme moi) une mentalité “à part” et malgré différentes tentatives à Bordeaux, Cholet ou Niort, j’ai été systématiquement victime de critiques injustifiées, insultes, harcèlement et autres délits de faciès. Mon entourage était lui aussi dans l’incompréhension totale. J’ai continué dans la vente et pour cause d’ennui intellectuel, j’ai cherché à intégrer des postes administratifs.

Petit à petit, malgré des compétences sur lesquelles il n’y avait aucun doute possible, mes différentes expériences malheureuses ont eu raison de mes nerfs et de mon moral, et j’ai fini par me retrouver femme de ménage tellement j’avais peur et n’avais plus confiance en moi.

Et c’est après tout cela que vous vous êtes tournée vers la formation à distance. Pourquoi  ?

J’avais besoin de preuves pour justifier qu’on puisse me faire confiance et me défendre face aux injustices. Je devais absolument obtenir un diplôme et m’assurer moi-même de ce que j’étais réellement capable de faire. Le problème était le financement, mais je suis tombée enceinte et cela a été le déclencheur et l’opportunité idéale.

La formation à distance me permettait d’apprendre à mon rythme, à ma façon, sans avoir peur d’être dans des groupes de gens agressifs comme j’ai pu l’être dans d’autres systèmes d’études que j’ai engagés après mon retour d’Angleterre. C’est terrible, mais j’étais terrorisée de me retrouver dans un groupe. Quand j’ai dû aller à mon premier stage, ça a été très difficile pour moi. Mais a priori j’ai dû changer, car ça s’est vraiment très bien passé.

Je voulais être la plus polyvalente possible pour être ouverte à tout type de poste

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce BTS Assistant(e) de Gestion ?

Je voulais revoir toutes mes bases, m’assurer de savoir les bonnes choses et reprendre confiance dans ce que je connaissais déjà. Après, je voulais être le plus polyvalente possible pour être ouverte à tout type de poste, rester en mesure de faire de la communication, voir un peu de compta, et un peu de ressources humaines. Il y avait plein de choses que je connaissais déjà, mais j’avais envie de tout reprendre et d’être hyper calée pour avoir le maximum de confiance en moi.

Quelles sont vos méthodes pour progresser dans vos études ? 

D’abord, je regarde exactement le plan des leçons et le nombre de pages. Je me projette un plan d’études avec un nombre de leçons en moyenne à voir par jour, en me donnant des marges de sécurité de timing, qui sont obligées vu ma situation personnelle. Je regarde aussi les devoirs, avant les cours, pour essayer de savoir quelles sont les notions les plus importantes à savoir.

J’ai aussi une autre technique quand je sens que je perds ma motivation de lecture ; je commence par la fin du classeur. 

Je suis le plan des e-learnings, parfois je m’y perds un peu, car j’aurais besoin de retrouver certaines infos, pour éclaircir certains points, et impossible de me rappeler où elles se trouvent… l’avantage du e-learning, c’est surtout que ça change de la lecture et que c’est un support dynamique et ludique, ça permet de sortir un peu du cadre et même si ça peut sembler un peu bête, parfois quand on “nous fait un dessin”, ça peut effectivement aider énormément.

J’ai aussi une autre technique quand je sens que je perds ma motivation de lecture ; je commence par la fin du classeur. Ça permet d’avoir des détails sur des sujets dont on ne comprend pas grand chose à la première lecture, mais qu’on remet à leur place au fur et à mesure qu’on arrive au début du cours. Le fait de s’interroger sur des éléments dont on n’a vraiment rien compris permet de les garder en mémoire de façon plus vive et de mieux se souvenir une fois qu’on a enfin trouvé nos réponses. C’est un peu bizarre comme façon de faire, mais parfois, les présentations de nombreuses informations en début de cours faisaient que je perdais ma concentration et qu’arrivée à leur description, je ne savais plus à quoi ça servait.

Est-ce que dans ces cas là, vous sollicitez l’équipe pédagogique et les professeurs ? 

J’ai eu des doutes, j’ai eu des moments où j’ai perdu confiance, mais l’EFC a toujours su me remettre sur les rails, avec les mots justes et le sourire.

Oui, je les ai beaucoup sollicités pour m’aider sur des devoirs quand je n’arrivais pas à comprendre les questions, mais aussi parfois pour des conseils, et simplement parfois pour reprendre confiance en mon choix, en mon parcours et en moi. J’ai pu discuter avec les membres de l’équipe, même administrative, et ils prennent le temps de parler, d’écouter, de redonner confiance, de donner leurs exemples personnels pour justifier leurs conseils. J’ai eu des doutes, j’ai eu des moments où j’ai perdu confiance, mais l’EFC a toujours su me remettre sur les rails, avec les mots justes et le sourire. Pour ça, je leur suis énormément reconnaissante.

Vous sentez-vous bien préparée pour passer le diplôme ?

Alors non, pas du tout, car je suis maman séparée et je m’occupe de ma fille, et c’est terriblement difficile de se souvenir et de se concentrer sur ses cours quand on doit s’occuper d’un bébé pendant des nuits et des jours entiers au lieu d’étudier. J’arrive au bout, mais j’ai l’impression d’avoir tout oublié des leçons du début… cela n’a rien à voir avec les cours, que j’ai heureusement trouvé motivants et bien fait pour pouvoir m’y remettre à chaque fois. Mais peu importe, d’une manière ou d’une autre, je vais réussir !

Vous disiez que cette formation vous apporte beaucoup tant au niveau professionnel que personnel, pouvez-vous préciser ?

Ma formation me redonne confiance en mes compétences, car à mon âge, au milieu de la jeune génération, avec tous ces nouveaux savoirs et nouvelles normes, on peut parfois avoir l’impression d’être “hors jeu”. Maintenant, j’ai aussi gagné en assurance, en organisation, en persévérance, en courage et en fierté, car tout le monde n’est vraiment pas en mesure d’assumer sa fille seule et de reprendre ses études, avec des moyens financiers hyper limités et vraiment peu d’aide logistique. J’ai aussi appris à relativiser, car peu de choses se sont passées réellement comme je les ai programmées depuis ces dernières années et j’ai vraiment pris sur moi pour ne pas perdre pied face à tous les impondérables qui auraient pu ruiner tous mes projets et ma motivation.

Avez-vous des conseils à donner pour d’autres personnes dans votre cas ?

Alors oui : (ce n’est que mon avis) ne vous lancez pas dans une formation enceinte, car à moins de la terminer avant le bébé, vous allez beaucoup perdre une fois le bébé arrivé. Prévoyez plus que le temps normal pour faire votre formation et ne baissez pas les bras. C’est le super avantage de la formation à distance : on peut réellement adapter son temps pour étudier, tant pour l’organisation journalière que sur les délais pour réaliser ses objectifs. Et ne paniquez pas si vous perdez plusieurs semaines sans étudier.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la formation à distance ne signifie pas “être isolée”, je pense que c’est tout le contraire, car l’équipe est parfaitement consciente des difficultés que rencontrent ses élèves et est spécialisée pour y répondre.

Merci, souhaitez-vous ajouter quelque chose en particulier ?

Ma situation est très spécifique et particulière, et j’avais vraiment besoin d’une structure véritablement humaine pour me permettre de croire en moi, pour me soutenir et pour m’accompagner. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la formation à distance ne signifie pas “être isolée”, je pense que c’est tout le contraire, car l’équipe est parfaitement consciente des difficultés que rencontrent ses élèves et est spécialisée pour y répondre.


Apprenez en plus sur le BTS Assistant(e) Gestion qui est devenu le BTS Gestion de la PME en 2018.

Commentaires

  1. MARIE LAURE dit:

    Bonjour, je commence aujourd’hui les cours , beaucoup d’appréhensions car un bébé de 16 mois à m’occuper plus deux enfants qui sont à l’école. Mon niveau est plutôt petit CAP Hôtellerie ,mais la motivation est là, j’ai très peur déchouée.
    Merci Isabelle pour votre parcours ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *