Réforme DCG 2019 : explications sur les changements

Cette année, une réforme du DCG (Diplôme de Comptabilité et Gestion) est prévue dans le but de faire correspondre le diplôme à l’évolution du secteur de la comptabilité. À l’heure où nous écrivons cet article, aucun arrêté officiel n’a été communiqué par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, mais nous avons déjà commencé à préparer le terrain, car des documents du projet d’arrêté (projet de réforme) sont disponibles. Nous pensons que la réforme officielle du DCG sera plutôt conforme au Projet d’arrêté du Ministère de l’Enseignement Supérieur.


Pourquoi la réforme du DCG ?

Cela demande un travail conséquent pour mettre les cours à jour, mais cette réforme du DCG permet surtout de former les futurs étudiants à des compétences clés, en adéquation avec les nouveaux besoins des cabinets comptables.  En effet, nous allons adapter le contenu de la formation aux nouvelles pratiques professionnelles. Elle devrait être instaurée pour la rentrée de septembre 2019, avec une première application lors des examens de 2020.

Les grands changements prévus de la réforme du DCG

  • Les coefficients disparaissent : avant la réforme, certaines épreuves étaient à 1,5 et d’autres à 1. Après la réforme, chaque épreuve est ramenée au coefficient 1.
  • Presque toutes les UE passent à 14 crédits européens (ECTS), sauf l’UE13 qui rapporte 12 crédits ECTS et l’UE14 qui en rapporte 0. L’UE14 est une option qui sert à bonifier la moyenne générale, comme au bac.
  • Certaines épreuves changent de nom. Et ce n’est pas un changement de surface, car le contenu des cours a lui aussi été adapté. Vous trouverez le nouveau nom des épreuves en fin d’article.
  • Le contenu de certaines UE va être mis à jour. Bien souvent, ce sera du contenu de cours en moins, mais aussi des améliorations pour être en accord avec les nouvelles pratiques professionnelles.
  • Des cours axés sur l’acquisition de compétences. Le DCG sera repensé pour que chaque UE vous forme concrètement pour acquérir une ou plusieurs compétences clés.

Y a-t-il un risque de perdre les UE que l’on a déjà passées en candidat libre ?

Oui, voici un autre changement qui a été proposé : instaurer une date de validité pour les épreuves du DCG. Avec cette réforme, vos notes ne sont plus acquises à vie. C’était le cas auparavant, il était possible de passer quelques UE à 25 ans, puis terminer son DCG 15 ans plus tard. Après la réforme, les notes obtenues auront une période de validité limitée :

  • Si vous avez passé certaines épreuves du DCG avant la date d’entrée en vigueur de l’arrêté, vous avez jusqu’à l’année 2022 pour terminer vos épreuves et obtenir votre diplôme. Après 2022, les UE obtenues avant la réforme seront périmées et il faudra repasser l’épreuve pour pouvoir obtenir son DCG.
  • Après la réforme, chaque note obtenue pourra être reportée pendant 8 ans, ce qui laisse tout de même assez de temps pour passer son DCG en candidat libre, à son rythme.

Est-ce que les cours d’avant la réforme du DCG étaient faux ?

Non, la réforme ne vient pas corriger du contenu de cours, mais plutôt changer la manière de traiter certains sujets. Certaines parties de cours ne sont pas fausses, mais ne sont plus d’actualité et seront donc supprimées du programme. Comme nous le disions, l’objectif est de pouvoir vous former à des compétences clés, en accord avec les nouvelles pratiques en comptabilité et gestion.

Comment faire pour bien s’adapter à la réforme ?

Si vous préparez le DCG à distance avec l’EFC, alors il faudra bien relire le nouveau plan d’étude et détecter les nouvelles leçons que vous auriez pu manquer, sur des cours que vous avez déjà révisés. À tout moment de votre formation, vous pouvez contacter l’équipe pédagogique pour faire le point et vous remettre dans le bain.


Les 14 UE du DCG, réorganisées en 4 axes :

[en gras : les UE qui changent de nom avec la réforme]

Axe 1 : Droit des affaires (UE 1 à 4)

Les UE de l’axe 1 :

Fondamentaux du droit (UE1) / Droit des sociétés et des groupements d’affaire (UE2) / Droit Social (UE3) /  Droit Fiscal (UE4)

Ces 4 UE ont pour objet de fournir une connaissance juridique du fonctionnement des organisations.  Elles seront évaluées avec des épreuves écrites de 3 heures portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d’un ou plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions.

Les compétences spécifiques à l’axe 1 :

  • Identifier et hiérarchiser les sources juridiques
  • Rechercher et analyser une documentation juridique fiable et actualisée
  • Analyser une décision de justice et en dégager la portée
  • Qualifier et analyser un contrat ou un document professionnel
  • Qualifier les faits, articuler un raisonnement juridique et proposer une solution adaptée, dans le cadre d’une situation juridique donnée.

Axe 2 : Gestion comptable et financière (UE 6,9,10 et 11)

Les UE de l’axe 2 :

Finance d’entreprise – 3 heures (UE6) / Comptabilité – 3 heures (UE9) / Comptabilité approfondie – 3 heures (UE10) / Contrôle de gestion – 4 heures (UE11).

Ces 4 UE permettent de disposer d’une démarche et des outils nécessaires pour enregistrer l’information comptable et financière, pour réaliser une analyse de la situation d’une organisation et disposer d’éléments d’aide à la prise de décision. Elles seront évaluées avec une épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques.

Les compétences spécifiques à l’axe 2 :

  • Rechercher, calculer et valider une information comptable ou financière
  • Exploiter une documentation (chiffrée ou non)
  • Identifier les outils d’analyse adaptés
  • Exploiter et commenter les résultats obtenus afin de proposer des décisions à court, moyen et long terme
  • Rédiger un argumentaire pour conseiller le décideur.

Axe 3 : Analyse économique et managériale (UE 5 et 7)

Les UE de l’axe 3 :

  • Management – 4 heures (UE7). Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations relatives à une ou plusieurs organisations permettant la réalisation d’une analyse managériale et une question problématisée.
  • Économie Contemporaine – 4 heures (UE5). Épreuve écrite portant sur l’analyse d’un dossier documentaire et une question problématisée.

Ces 2 UE permettent d’appréhender l’environnement économique et managérial des organisations afin de comprendre les défis et les problématiques auxquels ces dernières sont confrontées.

Les compétences spécifiques à l’axe 3 :

  • Exploiter des documents de nature variée
  • Développer une culture économique et managériale actualisée, notamment par le biais d’une veille informationnelle
  • Analyser des situations et décisions économiques ou managériales
  • Élaborer une argumentation à partir d’une problématique donnée, en mobilisant le vocabulaire spécifique adapté ainsi que les concepts et les illustrations nécessaires (factuelles ou théoriques).

Axe 4 : Communication et environnement numérique (UE 8, 12, 13 et 14)

Les UE de l’axe 4 :

  • Systèmes d’information de gestion – 4 heures (UE8). Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques et/ou une ou plusieurs questions.
  • Anglais des affaires – 3 heures (UE12). Épreuve écrite à partir de documents fournis en anglais
  • Communication professionnelle – 1 heure max (UE13). Épreuve orale de soutenance d’un rapport de stage d’au moins huit semaines ou d’un rapport portant sur une expérience professionnelle au moins équivalente.
  • Langue vivante étrangère – 3 heures (UE14, facultative).

Ces 4 UE doivent permettre de mieux traiter les informations et les échanges en vue d’une communication professionnelle.

Les compétences spécifiques à l’axe 4 :

  • Produire et communiquer une information fiable et sécurisée
  • Maîtriser les ressources numériques de l’organisation
  • Adapter la communication au contexte
  • Utiliser une documentation ou une application informatique en langue étrangère
  • Produire des méthodes utiles à l’organisation

Commentaires

  1. Jc dit:

    Si on est en 1er année que l’on passe les épreuves cette année avec les coefficients. Comment ça se passe l’année prochaine ? Si on décide de repasser les épreuves qu’on a raté on va devoir passer une toute nouvelle épreuve, c’est injuste. De plus, on a que 3 ans de durée pour garder nos notes cela veut dire qu’il faut vite avoir son DCG sous peine de devoir repasser les premières épreuves.

    1. EFCformation dit:

      Pour le moment, pas d’inquiétude à avoir puisque nous attendons toujours l’arrêté qui fera que la réforme sera officiellement mise en place. Par contre effectivement, la réforme impactera aussi les personnes en cours de formation. Dès que nous aurons l’arrêté, nous vous informerons clairement de ce qui change sur ce blog et répondrons à toutes vos questions pour gérer au mieux le changement.

  2. vanessa dit:

    Bonjour,

    Pour ceux qui ont passé leur diplôme il y a plusieurs années mais qui ne l’ont pas entièrement validé : Les notes obtenues vont elles avoir le coefficient 1.5 ou 1 (nouveau coefficient)?
    Car avec ces nouveaux coefficients, pour moi le diplôme serait validé alors qu’il ne l’était pas avec les coefficients à 1.5.
    merci d’avance

    1. EFCformation dit:

      Bonjour Vanessa, le coefficient appliqué est celui qui était en vigueur le jour où vous avez passé les épreuves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *