[Interview] Alexandre a réussi sa formation aide-comptable, tout en travaillant en parallèle

interview-alexandre-aide-comptable

Bonjour Alexandre ! Merci d’avoir pris ces quelques minutes pour répondre à nos questions ! Pourriez-vous commencer par vous présenter, en quelques mots ?

Je m’appelle Alexandre, j’ai 33 ans, je travaille en ESAT dans les espaces verts, la tonte, l’entretien de matériel, et j’ai choisi cette formation, parce que j’aimais bien la comptabilité.

C’est-à-dire ? Vous en aviez déjà fait, de la comptabilité ?

Non, mais j’aimais bien le monde des chiffres. J’aime bien regarder les factures, comprendre. Je regarde les devis avec mon chef, je lui explique ce qu’est le HT, par exemple. Oui, ça m’a toujours intéressé, de comprendre… J’aime bien m’enrichir de beaucoup de choses.

Après, dans mon métier, il y a des devis à faire, de la facturation, et je me suis dit que ça me ferait un outil en plus. Et c’est bien, parce que franchement, ça m’a permis de découvrir tout plein de choses liées à la comptabilité que je n’aurais pas su avant : le bilan, le compte de résultat…

Mais pourquoi une formation à distance ?

Ce n’était pas vraiment un choix. Je suis tombé sur votre école, ça m’a plu. Après, ça ne m’a pas posé de problème, la formation à distance : je pouvais du coup m’organiser comme je voulais, une fois une heure, une fois une heure et demie, en fonction de mon état de fatigue, car je travaille dans le paysagisme, c’est un métier physique.

Vous faites partie d’un ESAT : c’est votre employeur qui a financé votre formation ?

Oui, j’ai demandé un devis à l’EFC. On passe par un organisme de financement. On cotise justement chaque mois, pour financer une formation.

Le temps que le chef fasse la demande, que ça se passe. dès qu’il a reçu l’attestation de financement que j’ai transmis à l’EFC, et voilà, c’était bon, ça a pris 100% de ma formation. 

Vous saviez quelle formation vous alliez suivre, en nous contactant ?

Pas du tout. Je savais juste que je voulais une formation dans la compta. 

J’ai eu mme Fellahi, au téléphone : elle m’a demandé les diplômes que j’avais, mes attentes, elle m’a demandé aussi mon CV, et fait remplir un papier pour savoir combien de temps j’allais consacrer chaque semaine ou chaque jour, je ne sais plus. 

Elle m’a recommandé ma formation suite à tout ce que j’avais pu lui dire.

On préconise 9 mois, à raison d’une dizaine d’heures de travail par semaine, pour cette formation d’Aide-Comptable, mais vous, en combien de temps avez-vous suivi cette formation ?

Deux ans et demi, presque trois. M. Lassara m’a dit que je pouvais la faire en quatre ans maximum.

alexandre-aide-comptable

Et vous avez suivi les EFCLive ?

Oui, certains étaient un peu plus compliqués, que je ne comprenais pas mais si tel était le cas, je prenais des notes, et j’appelais le professeur s’il faisait partie des professeurs, ou ses collègues s’ils n’étaient pas disponibles. Ils étaient très pédagogues, rien à redire. 

Ils ont toujours été là quand j’avais besoin d’eux.

C’est une excellente idée, en effet. C’est vrai qu’on a beaucoup d’élèves qui n’osent pas appeler, ou se découragent s’ils n’ont pas tout de suite quelqu’un. Or, même pendant les périodes de haute activité, ou pendant le confinement, nous nous efforçons systématiquement de rappeler l’élève.

En fait, s’il y a un conseil à donner aux autres élèves, c’est ça : n’hésitez pas à appeler les profs. Que ce soit Mme Romero, M. Lassara, M. De Freitas, M. Elatri, ou même M. Templier qui a remplacé M. Elatri, ils étaient vraiment disponibles. 

Par contre, les lives à 14h30, je travaille, je ne pouvais pas y aller, c’était un peu dommage.

Concernant vos devoirs, le principe à l’EFC, c’est certes de donner une note, mais surtout de mettre des annotations, des commentaires. Ils étaient compréhensibles ?

Oui, puis après, j’appelais si vraiment, c’était trop large. Par exemple, M. De Freitas, un jour, m’a mis « ensemble très moyen, les notions ne sont pas acquises » comme annotation. Du coup, j’ai appelé pour en savoir plus.

Mais après, si je butais sur un devoir, les professeurs me renvoyaient vers une leçon ou un passage de la leçon, au lieu de me donner la réponse. Ils me conseillaient aussi de passer par le E-Learning, pour mieux comprendre certains points.

Mais bon ! je me dis que c’est la 1ère fois que j’étudie à distance. C’est pas la même chose que quand on est en classe, où on n’a qu’à lever la main. Là, j’avais un listing avec tous les horaires des professeurs, mais s’ils n’étaient pas dispo, on prenait un RDV. 

Après, il faut avoir la volonté, la motivation, et surtout ne pas hésiter à appeler les professeurs, vraiment les appeler. Ne pas non plus hésiter à prendre les replays. Mais primordial, la motivation.

Mais justement, comment faisiez-vous pour garder la motivation ? Vous vous êtes fixé des objectifs ?

Une journée ou deux par semaine. Une heure par ci, une heure par là. Des fois, si je passais une journée sur mes cours, ou sur un devoir, je laissais une journée de battement. 

Les professeurs m’ont conseillé de bien relire les cours, de laisser un temps d’assimilation, et que si je n’arrivais pas à faire un devoir, de prendre les leçons à côté, pour appliquer.

Effectivement, quand on suit une formation, l’essentiel n’est pas la note, mais bien l’acquisition des compétences, et surtout la compréhension de la logique, derrière. D’ailleurs, la note, en soi, n’est importante que sur le moment… Quand vous allez voir un recruteur, vous n’y allez pas avec un bulletin de notes, mais avec les compétences acquises durant votre formation !

Oui, mais une bonne note, ça fait bien plaisir, quand même !

C’est vrai ! D’autres points à partager ?

J’ai aussi eu EBP, pour rentrer des factures, transformer des devis en facture, générer des factures d’avoir…

Vous savez que ce logiciel reste votre propriété même au-delà de votre formation ? Il reste votre propriété, tant qu’il reste installé sur votre poste. Après, si vous changez d’ordinateur, malheureusement, vous n’aurez pas d’autre licence.

Ca a été simple, l’installation du logiciel ? La formation au logiciel ? 

Oui, mais pour le code d’activation, j’ai dû solliciter M. Lassara, qui a pris la main sur mon ordinateur, à distance.

Vous avez utilisé l’application MyEFC, j’ai vu ?

Ah oui ! oui ! oui ! Je regardais mes cours, des fois, à la pause. Des fois, aussi, je déposais un devoir le soir chez moi, et je regardais son avancement dans la journée, quand il passait en correction, puis quand il était corrigé.

Merci pour cette interview. Sachez que vos professeurs, notamment Mme Romero et M. Lassara, ont beaucoup apprécié les remerciements que vous leur avez adressés, et vous transmettent toute leur admiration quant à votre persévérance et votre réussite !

Merci à eux, surtout ! Et si j’ai besoin d’une autre formation en comptabilité, en tout cas, je n’hésiterai pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *