[Interview] Yanis intéresse les recruteurs après la réussite de sa formation Juriste d’Entreprise. Partie 2/2

Si vous l’ avez manqué, voici la première partie de l’interview de Yanis dans laquelle il revient sur sa formation et partage son avis. Dans cette deuxième partie, il nous parle de son expérience post-formation et notamment de sa recherche d’emploi et de ses opportunités professionnelles.

Quel était le but de cette formation? Vous visiez véritablement le métier de juriste d’entreprise ? 

Oui, Juriste d’entreprise était vraiment le métier visé. Par contre, je ne suis pas quelqu’un de fermé aux opportunités. Je pense qu’une qualification, un diplôme, ça ouvre toujours des portes. Si je peux être juriste d’entreprise, ce serait génial mais si je prends un poste qui n’est pas celui-là mais qui correspond tout de même à mes attentes il n’y a aucun souci, j’irai avec plaisir.

Là je suis en recherche d’emploi et il y a plein de choses qui sortent. Je sais, par exemple, que cette formation peut aussi permettre de travailler dans le domaine des ressources humaines. Il y a des espèces de métiers transverses qui font le lien avec votre formation, en tout cas moi je le vois comme ça. 

Aujourd’hui je ne suis plus à la recherche d’un titre entre guillemets. Je cherche vraiment un travail qui me plaît, dans un domaine qui me plaît. Aujourd’hui mon but est de faire carrière. Avant je travaillais pour des raisons alimentaires et par curiosité. Je me disais “je ne sais pas ce que ça peut donner dans 3-4 ans, je veux voir ou je peux en être”. C’est des challenges que je mettais, encore une fois. Mais ce n’était pas le domaine que j’aimais. Le droit c’est quelque chose qui me fait vibrer, ce n’est pas alimentaire. 

Aujourd’hui vous êtes donc à la recherche d’un emploi ? 

J’ai un entretien d’embauche pour un poste d’adjoint administratif et juridique dans une société d’expert géomètre. Ce serait pour travailler au service foncier. J’ai déjà échangé par téléphone avec la RH de cette entreprise qui m’a dit que mon cv lui avait plu.

C’est vrai que j’avais des craintes. J’ai un profil LinkedIn et j’ai indiqué avoir fini ma formation. Il y a des gens qui m’ont contacté pour avoir un avis sur la formation et d’autres ont commenté mon post en me disant “Félicitations mais vous verrez que cette certification n’est absolument pas reconnue par les employeurs” ou alors “Est-ce que vous avez réussi à avoir un entretien? Votre cv n’intéressera personne”. J’ai répondu à ces personnes, et en même temps, je suis allé voir leurs profils. La seule chose que j’ai répondu, parce que c’est en accord avec ce que je pense, c’est qu’il faut avoir une cohérence entre le cursus et le vécu qu’on a. Il faut que l’employeur trouve quand même une certaine logique. 

Selon moi, il y a aussi une chose très importante mais qu’aucune formation ne peut vraiment apporter parce que c’est de l’individuel, ça se travaille, c’est la manière de se vendre. Il faut faire comprendre à l’entreprise que le diplôme c’est bien, le savoir-faire c’est bien mais ce qui importe le plus aujourd’hui c’est le savoir-être. Les gens ont des craintes mais c’est parce qu’ils se mettent des blocages eux-mêmes.

« J’ai trouvé les cours très qualitatifs »

Moi, par exemple, j’ai fait 3 ans d’université. L’université c’est super par contre on est dans de la théorie, de la surface. Ça prépare bien mais là on rentre plus dans du pratique, du professionnel, et c’est très formateur. On part déjà avec un acquis et un bagage qui est certain. A la suite de ça, si on arrive pas à se vendre, à se démarquer et si on ne fait pas les efforts pour, ça ne marchera pas. En ce qui me concerne, j’ai déjà eu un coup de téléphone alors que ça ne fait pas si longtemps que ça que j’ai commencé à postuler. Je trouve ça quand même très positif, ça veut quand même dire que la formation est payante. 

Ma conviction, c’est qu’aujourd’hui tout évolue très vite. Il y a beaucoup d’innovations technologiques et digitales qui font que parfois les compétences deviennent obsolètes. Les entreprises recherchent plus le savoir-être que le savoir-faire parce que si on a le savoir-être, on parviendra à avoir le savoir-faire. 

La formation permet d’acquérir des compétences métiers, des compétences pratiques pour être opérationnel une fois en poste. Nos équipes proposent également un accompagnement pour aider nos élèves à trouver un stage ou un emploi post-formation. Elles peuvent aider les élèves à travailler leurs candidatures et maximiser leurs chances d’intéresser les recruteurs. La formation est un véritable tremplin vers l’emploi mais il est vrai que l’élève doit être capable de valoriser son savoir et son expérience face aux entreprises. 

Merci pour cet échange. Nous sommes heureux que votre formation ait été une réussite et espérons que vos entretiens aboutiront sur de belles expériences professionnelles ! 

Commentaires

  1. […] Pour en savoir plus sur la recherche d’emploi de Yanis, direction la partie 2/2 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *