Le marché de l’emploi des cadres, un marché sous tension ?

Le marché de l'emploi des cadres sous tensions

Réalisé entre janvier et mars 2015 sur les offres d’emploi des cadres publiées sur la toile en 2014, le dernier baromètre Expectra des métiers cadres en tension souligne les principales contraintes pesant sur le marché. Généralement, les exigences des recruteurs se font de plus en plus précises et cette constatation se vérifie avec encore plus de conséquences sur les métiers de la comptabilité et de la finance.

Des emplois cadres de plus en plus techniques et exigeants

Toutes activités confondues, les recherches des entreprises se font désormais de plus en plus précises, impliquant la forte tension sur ce marché de l’emploi, encore pénalisé par la morosité de la situation économique.

Spécialisation et polyvalence sont désormais réunies dans ces recrutements de cadres. Un ingénieur d’études ou un conducteur de travaux devra ainsi, en plus de la maîtrise parfaite de la réglementation en vigueur, être en mesure de piloter et d’animer la gestion d’un projet.

En outre, il ressort que la digitalisation de l’économie pousse les recruteurs à se montrer plus exigeants quant à la maîtrise d’un logiciel, voire d’un langage de programmation.

La comptabilité, un secteur sous tension accrue

Avec 37 630 recrutements jugés comme difficiles, le comptable devient le principal emploi cadre sous tension. Le comptable auxiliaire est le profil le plus recherché (40%), même si des tensions se font également sentir pour le comptable clients (28%) ou encore le comptable général (14%).

L’exigence d’une expérience en cabinet d’expertise comptable ou la demande de maîtrise d’un logiciel spécifique expliquent en partie ces difficultés à recruter un cadre, dont les spécialisations sont nombreuses. Si expérience et nature du diplôme font partie de ces tensions sur le recrutement des cadres, le comptable doit aussi faire face à cette polyvalence, notamment en répondant à des attentes en matière de gestion de paie par exemple, et à cette digitalisation des entreprises, en satisfaisant à l’exigence de maîtrise d’un ERP.

Pour vous adapter aux nouvelles exigences des recruteurs, suivez une formation ! L’EFC en propose plus d’une vingtaine, accessibles tous niveaux :

Formations professionnelles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *